Nombre total de pages vues

samedi 29 septembre 2012

Courgettes farcies à la brousse de brebis


Ingrédients (pour 2 personnes) :


2 courgettes moyennes (+ 1/2 ou une petite)
2 petites tomates fraîches
1 oignon
1 cuillère à café d'huile d'olive
300 g de brousse de brebis 
1 oeuf
3 tomates séchées à l'huile coupées en petits dés
100 g de parmesan râpé
1 cuillère à soupe d'herbes fraîches finement ciselées :thym, romarin, sarriette, origan...
poivre

Préparation :

Couper deux courgettes en deux, les évider et réserver leur chair.
Passer les demies-courgettes au micro-ondes pour les précuire ; elles doivent être encore légèrement croquantes.
Dans une poêle, faire chauffer 1 cuillère à café d'huile d'olive, ajouter l'oignon émincé, puis laisser blondir. Ajouter les tomates fraîches concassées et la chair de la demie-courgette + celle récupérée, le tout coupé en petits morceaux.
Laisser fondre les légumes et évaporer le jus en remuant de temps en temps.


Dans un plat :

Casser l'oeuf entier et ajouter successivement : la brousse, le parmesan, les herbes fraîches hachées, les 3 tomates séchées, le concassé de tomates/oignon/courgettes tiédie, la cuillère à soupe d'herbes, poivrez.
Mélanger le tout grossièrement avec une fourchette pour garder une texture grossière ; rectifier l'assaisonnement.
Farcir les demies-courgettes avec cette préparation. Placer au four préchauffé à 180°C (thermostat 6), pendant 15 min environ.
Si la farce n'est pas assez gratinée, terminer sous le grill quelques instants.

vendredi 28 septembre 2012

Omelette de Ferran Adrià


Aujourd'hui j'ai préparé une recette de Ferran Adrià, le chef du meilleur restaurant du monde El Bulli, celui de la cuisine moléculaire. J'ai déjà fait une de ces recettes qui était d'ailleurs très bonne. On pourrait donc imaginer que  cette fois-ci aussi j'ai passé des heures dans la cuisine à préparer un repas exquis, mais non, loin de là. Je vous avais raconté ici qu'on m'avait offert un livre de cuisine de Ferran Adrià à Noël. C'est plutôt un livre pour débutants avec des recettes toutes simples et très bien expliquées avec des photos. Alors au menu aujourd'hui un truc que j'ai préparé plutôt par curiosité et pas parce que j'imaginais que ce serait bon... et en plus ce n'était pas vraiment bon, mais je l'ai laissé cuire peut-être un peu trop longtemps. Je tenterai le coup une autre fois pour en avoir le coeur net. Le pire c'est que je me doutais d'avance que le résultat serait moyen, mais justement comme je trouvais la recette bizarre, j'ai voulu au moins la tenter une fois. Il s'agit d'une omelette aux chips. Oui, des vulgaires chips de pomme de terre. Il faut juste des chips et des oeufs, c'est tout !

Ingrédients pour 2 personnes :

6 oeufs
70 g de chips
1,5 càs d'huile d'olive

Préparation :

Casser les oeufs dans un bol et les fouetter jusqu'à obtenir une consistance mousseuse

Incorporer les chips en veillant à ne pas les briser et les laisser tremper 1 minute
Chauffer 2 càc d'huile dans une poêle antiadhésive
Verser la préparation aux oeufs dans la poêle et remuer délicatement avec une spatule
A l'aide de la spatule ramener les bords de l'omelette vers le centre de le poêle
Après 40 secondes de cuisson quand le fond de l'omelette est pris, couvrir la poêle avec une assiette, la maintenir fermement d'une main, puis retourner le tout d'un mouvement sec pour démouler l'omelette sur le plat
Retirer la poêle et la placer sur le feu. Ajouter 2 càc d'huile
Faire glisser l'omelette dans la poêle pour que la face non cuite soit au contact de l'huile chaude
Laisser cuire 20 secondes
Servir l'omelette

Recette de Ferran Andrià

jeudi 27 septembre 2012

Confiture de figues, oranges et amandes



Mon amie m'a encore porté des figues ! Après la confiture de figues de base, le ketchup tomates et figues, le chutney de figues aux fruits secs, j'ai essayé une autre recette de confiture avec des oranges et des amandes pour varier un peu.

Pour les quantités j'ai fait un peu au pif :

Ingrédients :

2,5 kg de figues
500 g de sucre cassonade
750 g de sucre blanc
2 oranges
zeste d'un citron
jus d'un citron
une poignée d'amandes mondées
une poignée de pistaches (sans sel)
une poignée de noisettes

Préparation :

Rincer les figues et couper les en deux
Commencer à les cuire avec un fond d'eau
Rincer les oranges et couper en tranches
Râper le zeste du citron
Presser le citron
Dans un mortier hacher les pistaches et les noisettes
Ajouter les tranches d'oranges aux figues et ensuite le sucre
Ajouter le zeste et le jus du citron
Laisser cuire jusqu'à la consistance de confiture
Si on n'aime pas retrouver de gros morceaux dans la confiture on peut passer le mixeur plongeur
Ajouter au dernier moment les amandes et le mélange pistaches noisettes
Verser dans des pots stérilisés auparavant

mercredi 26 septembre 2012

Râpe microplane

Un ustensile de cuisine dont je me sers très souvent est cette râpe microplane. J'ai bien sûr d'autres râpes, mais pour le citron et le parmesan celle-ci est top. Attention cependant au pouce ! Je ne sors pas toujours indemne de l'opération de râpage, c'est un peu comme avec la mandoline.
Le fidèle lecteur sait que je suis fan de Lidl et cette râpe vient de chez eux à un prix très modique comparé à ceux pratiqués ailleurs. Dernièrement je n'arrivais plus à mettre la main sur ma râpe, je craignais qu'elle avait atterri par mégarde dans la poubelle. Je me refusais d'en acheter un autre dans un autre magasin et j'attendais que Lidl le propose de nouveau lors d'une action. Et puis voilà, un jour on a retrouvé la râpe qui était tombée derrière le micro-ondes. Ma journée fut bonne.

mardi 25 septembre 2012

Chutney tomates et figues


Ingrédients :

200 grammes de tomates pelées

150 grammes de figues violettes

70 ml de vinaigre à la framboise
60 grammes de sucre blond
1 échalote
2 pincées de piment d'Espelette
sel, poivre



Préparation :

Monder les tomates
Mélanger dans une casserole les tomates et les figues coupées en morceaux, l'échalote hachée grossièrement, le vinaigre, le sucre, saler, poivrer et laisser compoter. Ajouter le piment d'Espelette. Mixer et mettre en pot.

Escalopes de veau au citron

En Italie on sert souvent la viande en tranches très fines. L'art est de faire en sorte que la viande reste moelleuse. Pour cela je ne vois qu'une solution : fariner la viande très légèrement et cuire rapidement. Je ne suis pas mécontente du résultat d'aujourd'hui avec mes escalopes de veau au citron. Sauf que j'ai oublié de déposer sur les escalopes les 2 tranches de citron que j'avais préparées, mais le goût du citron y était quand même par la sauce.

Ingrédients :

2 càs d'huile d'olive
30 g de beurre
2 escalopes de veau fines
farine pour fariner la viande
2 càs de jus de citron
2 càs de persil finement haché
rondelles de citron en garniture (oublié...)

Préparation :

Chauffer l'huile et la moitié du beurre dans une grande poêle jusqu'à ce qu'elle soit chaude. Fariner les escalopes, les mettre dans la poêle et les faire cuire. Faire dorer légèrement un côté, puis les retourner et faire dorer l'autre côté. Les escalopes de veau ne doivent cuire qu'une minute - une cuisson plus longue les durcirait. Transférer dans un plat chaud, saler et poivrer.
Réduire le feu et ajouter le jus de citron, le persil et le reste de beurre dans la poêle et bien mélanger. Ajouter les escalopes et imprégner de sauce.
Servir la viande avec la sauce, garnie de rondelles de citron.

Recette de Cuisine Italienne Saveur & Plaisir


lundi 24 septembre 2012

Carpaccio parmesan et roquette


Ingrédients :

environ 100 g de carpaccio (viande de boeuf cru en tranches très fines) par personne
roquette
parmesan
huile d'olive
fleur de sel

Préparation :

dresser les tranches de viande en rosace sur l'assiette
poser la roquette sur la viande
avec un économe faire de copeaux de parmesan
poser le parmesan sur la roquette
saler (j'ai utilisé il sale alle erbe aromatiche di Cervia)
Verser un peu d'huile d'olive sur les ingrédients


Italie

Gazpacho aux tomates et figues



J'ai trouvé 2 versions sur des blogs de cette recette d'Alain Passard parue dans le magazine Regal. Les deux blogueses se réfèrent à ce magazine, mais l'une  mentionne l'ingrédient piment vert et l'autre non. J'ai opté pour un petit piment vert du jardin. Si quelqu'un a la recette originale, je suis preneuse.

Ingrédients :

3 belles tomates bien mûres
4 petites figues bien mûres
2 petits oignons nouveaux
1 petit piment vert
huile d'olive, poivre
fleur de sel

Préparation :

Mondez les tomates, retirez le pédoncule et coupez-les en quartier. Videz les graines. 
Placez-les dans votre blender avec les figues, et mixez.
Ajouter les oignons nouveaux, le piment, l'huile, le sel et le poivre. Mixez.
Si le mélange est trop épais ajouter des glaçons et remixez.
Mettre au moins 1 heure au frigidaire avant de servir.
Saupoudrez d'un peu de persil haché.

Il m'en restait un peu et le lendemain j'ai servi le gazpacho avec une feuille de sauge et une tranche de pain grillée, arrosée avec de l'huile d'olive et garnie avec une feuille de sauge hachée.


Recette d'Alain Passard

Poitrine de porc croustillante épicée à la chinoise


Voici une recette chinoise délicieuse et très facile à préparer. La seule condition est de s'y prendre à temps. Il faut compter une nuit de macération et 2 1/4 heures de cuisson. La préparation elle-même ne prend que quelques instants, juste le temps de frotter la viande avec les épices.

Ingrédients :

De la poitrine de porc moitié gras moitié maigre (la quantité sur la photo était prévue pour 2 personnes)
sel
sucre
poivre de Sichouan
cinq épices
poivre noir
piment
cannelle
noix de muscade
gingembre moulu

Préparation :

Piquer la viande avec un couteau pointu afin que les épices pénètrent bien
Mixer toutes les épices et le sucre et frotter bien la viande de tous les côtés avec ce mélange
Couvrir et laisser mariner une nuit au frigidaire
Le lendemain préchauffer le four à 230° C
Placer la viande sur une grille au dessus d'un plat et enfourner 15 minutes
La viande doit prendre une belle couleur, mais il fait bien surveiller que les épices et le sucre ne brûlent pas trop, cela va assez vite.
Réduire la température à 180° C et laisser cuire pendant 2 heures. Les températures sont données à titre indicatif, la viande doit confire doucement et il faut éviter qu'elle noircisse trop.
On peut manger la viande chaude, mais aussi bien froide coupée en morceaux à servir avec un apéritif



Poitrine de porc croustillante accompagnée de chou-fleur sauté

Chou-fleur sauté chinois


Ingrédients :

400 g de chou-fleur
2 ciboules
2 gousses d'ail
2 lamelles de gingembre frais
3 càs d'huile d'olive
1/2 càc de sel
1 càs de sauce de soja
1/2 càs de sauce hoisin
2 càs de porto blanc (ou eau de vie blanche)
5 càs de bouillon de légumes
2 càs de beurre
1 càc de sucre
1 càs de fécule
1 càc d'huile de sésame

Préparation :

Séparez les petits bouquets du chou-fleur
Découpez les ciboules en fines lanières d'environ 5 cm de long
Écrasez les gousses d'ail puis hachez-les finement
Découpez le gingembre en allumettes
Délayez la fécule et de sucre avec 5 cuillerées à soupe d'eau
Faites chauffer l'huile d'olive dans une poêle sur feu vif jusqu'à dégagement d'une buée
Faites revenir l'ail, ciboules et gingembre 1 minute
Ajoutez le sel, puis le chou-fleur
Retournez constamment pendant 2 minutes avec une spatule
Ajoutez sauce de soja, sauce hoisin, beurre et bouillon
Réglez à feu modéré et faites sauter encore 2 minutes tout en remuant
Couvrez et laissez cuire à l'étuvée 3 à 5 minutes
Incorporez la fécule délayée et le porto
Mélangez le tout doucement sur le feu jusqu'à épaississement de la sauce
Ajoutez l'huile de sésame, mélangez rapidement puis retirez du feu et servez dans un plat préalablement chauffé
Garnissez facultativement de persil ou de cresson hachés

Recette de La Cuisine Chinoise végétarienne

Chutney de figues aux fruits secs

Voici une recette que j'ai trouvée sur le blog de David Lebovitz, un américain qui habite à Paris. J'aime bien son style d'écriture, ses photos et ses recettes. Je suis un peu dans le même cas que lui, un produit importé et je me reconnais dans beaucoup de ses articles, sauf que je suis pas trop pâtisserie et autres sucreries. Son éloge  de son minuteur en est un bon exemple, cela me ressemble, en plus j'ai le même (acheté chez Lidl) ! 
Mon minuteur de Lidl !
Quand je vois ses photos j'ai envie de m'en inspirer. Pour ceux qui maîtrisent l'anglais, faites un tour sur son blog !



Ingrédients :
1 càs d'huile végétale
1 grand oignon rouge
2 cm de gingembre frais
120 g de sucre cassonade blond ou brun*
125 ml vinaigre de cidre*
le jus et le zeste d'un citron
100 g de raisins secs et autres fruits secs coupés
1 1/2 càc de graines de moutarde
1 bâton de cannelle
1/4 càc de piment de Jamaïque moulu
1/4 càc de sel
1/8 càc de clous de girofle moulus
une bonne pincée de piment rouge
450 g figues fraîches coupées en morceaux

Préparation :

Chauffer l'huile et faire revenir pendant environ 10 minutes à petit feu l'oignon qui doit rester translucide
Ajouter tous les autres ingrédients, sauf les figues et laisser mijoter pendant 20 minutes
Ajouter ensuite les figues, mettre le couvercle, et cuire 5 à 10 minutes jusqu'à ce que les figues soient cuites
Enlever le couvercle et laisser cuire encore 10 à 15 minutes en remuant jusqu'à ce que le mélange ait la bonne consistance.

Je n'avais pas assez de vinaigre de cidre, j'ai complété avec du vinaigre balsamique blanc
Je n'avais pas non plus assez de sucre cassonade, j'ai complété avec du sucre de palme

samedi 22 septembre 2012

Domaine Ferrer-Ribière à Terrats

Cette fois-ci l'Association Images et Vins d'Anges a choisi le Domaine Ferrer-Ribière à Terrats pour faire une dégustation de leurs vins.
Les Cuves
Les vignerons nous ont même proposé un repas préparé par eux au milieu des barriques. 
Barriques
C'est toujours un plaisir d'être reçu par les vignerons qui parlent avec passion de leur métier.
Dégustation des vins à l'apéritif présentés par Florence Ferrer
A la dégustation on nous a servi plusieurs vins. Pour commencer le "F Blanc" qui se boit bien en apéritif ou avec des entrées. Ensuite nous sommes passés à "L'empreinte du temps", un grenache blanc à 100% qui se boit bien avec du fromage et des viandes blanches. Et en 3me un grenache gris 100% à servir avec du poisson, viande de veau et fromages (comté). A table on nous a servi plusieurs vins, dont je n'ai pas noté les noms.
Le Domaine Ferrer-Ribière se trouve au coeur des Aspres, non loin de Thuir. Sur 44 ha de vignes ce Domaine travaille depuis 2010 en Agriculture Biologique certifiée ECOCERT et entame une démarche Vinification certifiée Biologique. Il est dirigé par Denis Ferrer et Bruno Ribière, vignerons indépendants (leurs épouses, toutes deux prénommées Florence, se sont associées à eux en 2000) et ils ont établi depuis 2007 un partenariat avec le groupe CELA (Hôtels Resorts Spas). Depuis qu'ils se sont lancés dans le bio ils ont des récoltes plus homogènes.


Leur vignes peuvent être très anciennes ; certaines parcelles de Grenache blanc ont 88 ans et 2 parcelles de Carignan ont plus de 100 ans (la plus ancienne atteint 134 ans !). Tous leurs cépages (Syrah, Mourvèdre, Grenache noir, gris ou blanc, Carignan, Maccabeu, Muscat à petits grans ou d'Alexandrie... on a le choix) sont vinifiés séparément et ils possèdent donc une large palette de vins. Pour l'imagination faisons leur confiance : ils ont réussi à produire des bouteilles de "Syrahnosaurus Rex"!
Nous ne sommes pas partis sans avoir acheté du vin de leur domaine.
Salade de Bruno : Courgettes, pignons, parmesan, gambas, chorizo et vinaigre maison


Côtelettes d'agneau de Cerdargne parfumées au miel-citron, purée d'aubergines et pois chiches
En dessert il y avait du Roquefort au basilique et glace Vanille pêche. Et bien sûr du café. Merci de ce repas convivial. On se retrouvera samedi 21 octobre pour fêter l'arrivée du vin primeur au Restaurant Le Clos des Lys à Perpignan.

vendredi 21 septembre 2012

Risotto noir aux fruits de mer et au lard de Colonnata



Deux ingrédients de cette recette viennent directement d'Italie : le riz noir et le lard de Colonnata. J'avais vu cette recette de Serge Gouloumès, étoilé Michelin, à la télévision et j'ai eu tout de suite envie de la préparer. J'avais donc noté sur ma liste des courses à faire pendant mon voyage en Italie le riz noir et le lard de Colonnata. J'ai acheté les 2 ingrédients à Bologna. Je pensais trouver le riz noir dans la Via Pescherie Vecchie, mais j'ai cherché en vain. Quand je me promène quelque part on voit de loin que je suis une touriste car j'ai toujours l'appareil photo prêt à déclecher. Donc en cherchant dans cette belle rue commerçante de Bologna une petite dame très chic m'accoste en me disant qu'elle était contente que je sois venue visiter sa ville et elle m'en a remercié ! Je suis restée un peu étonnée qu'elle m'ait arrêtée dans la rue pour me dire cela, mais je me suis ressaisie rapidement et je lui ai demandé s'il elle pouvait m'indiquer une adresse où je pourrais trouver du riz noir. Elle m'a expliqué qu'elle n'en achetait jamais, et que ce riz s'appelle Riso Venere et que je risquais de le trouver dans une épicerie un peu plus loin. Elle m'a bien renseignée car j'ai trouvé ce qu'il me fallait. J'ai trouvé le lard dans un autre magasin. J'ai oublié de prendre des photos de ces beaux commerces. J'ai trouvé une adresse sur internet où commander le lard de Colonnata à un prix raisonnable :  http://www.colonnata.com/francais/index.htm

Mise à jour 20/07/2016 : Le lard Colonnata se vend maintenant aussi à Intermarché Canet  
Mise à jour 20/08/2013 : Le lard Colonnata se vend aussi à Perpignan chez Peperoncino.

Et voici donc la recette :

Ingrédients pour 4 personnes :

320 g de risotto noir
50 g d’oignon blanc
50 cl de fond de volaille
huile d’olive
300 g de coques
300 g de moules
10 cl de vin blanc
8 cuillères a soupe de parmesan râpé
80 g de beurre
100 g de lard de Colonnata
1 échalote
¼ de botte de persil
¼ de botte de romarin
piment d’Espelette
roquette
sel et poivre


Préparation :


La veille ou quelques heures avant le repas, préparer le risotto de manière à ce qu’il soit pré-cuit.
Éplucher et ciseler l’oignon blanc puis dans une sauteuse faire suer avec un peu d’huile d’olive sans coloration.
Ajouter le riz et mouiller avec le fond blanc à hauteur (attention cuisson longue, autour des 45 minutes).Réserver.

Tailler le beurre en morceaux 
Râper votre parmesan 
Laver la roquette 

Pour les fruits de mer :
Les nettoyer puis les faire dégorger pendant 1 h, dans de l’eau salée.
Dans une sauteuse, faire revenir un peu d’échalote émincée, les queues de persil et le vin blanc. Faire cuire à couvert en deux temps. Puis décortiquer les fruits de mer pour les ajouter au dernier moment au risotto. Conserver des fruits de mer en coquilles pour la présentation. 

Réchauffer le risotto avec le jus des fruits de mer et le romarin. L’amener à la cuisson que vous souhaitez puis ajouter le parmesan progressivement (prendre soin de bien l’incorporer avec une spatule) afin de lier le risotto. Ajouter maintenant le beurre qui donnera de l’onctuosité et de la souplesse et rectifier l’assaisonnement.
Tailler le lard au dernier moment, le faire rissoler quelques secondes dans une poêle.
Dresser.


Italie

jeudi 20 septembre 2012

Moules au cumin


Encore une recette de famille pour le livre de cuisine de famille que j'ai l'intention de créer sur internet.

Ingrédients :

2 kg de moules
2 petites boîtes de concentré de tomates
1 tête d'ail
1 bouquet de persil
huile d'olive
1 càs de cumin en poudre
1 verre de vin rouge
1 sucre
1 càs de farine bien bombée
poivre

Préparation :

Nettoyer les moules et jeter celles qui restent ouvertes.
Dans un peu d'huile faire revenir sur feu doux l'ail le persil haché et le cumin.
Ajouter le concentré de tomates et la farine. Bien remuer. Ajouter le vin et le sucre.
Ajouter les moules et un peu de poivre et laisser cuire jusqu'à ce qu'elles soient ouvertes. Servir chaud.

dimanche 16 septembre 2012

L'Italie en vrac - Voyage en Italie avec les membres de Dante Alighieri 09/2012


Drapeau italien
Voici quelques photos qui représentent pour moi l'Italie. Ce ne sont pas des photos  des lieux touristiques, mais des situations qu'on rencontre tous les jours quand on se promène dans ce beau pays. C'est donc mon dernier reportage de ce voyage en Emilia Romagna. Je regrette de ne pas avoir eu l'occasion de prendre en photo les pêcheurs d'anguilles dans leur cabanes sur pilotis si typiques pour le delta du Po. J'aurais aimé photographier également les salins de Cervia, son joli marché... Le voyage en groupe ne permet pas de s'arrêter quand on veut. Ce sera peut-être pour une prochaine fois.  Je garde d'excellents souvenirs du voyage et des covoyageurs. L'année prochaine j'irais bien dans la région de Naples...
Bertinoro - Banc

Bertinoro - Vélo

Bertinoro - Rideaux

Bologna - Enseigne à l'Université

Bologna - Fenêtres

Bologna - Panneau de signalisation inspiré par Leonardo da Vinci

Bologna - Petit commerce

Bologna - Salon de coiffure

Bologna - Vespa jaune

Ferrara - Assises sur le canon

Ravenna - Petit déjeuner au bar

Ravenna - Preuve d'Amour

Ravenna - Telefonino à la Mairie

samedi 15 septembre 2012

La Cucina Italiana - Voyage en Italie avec les membres de Dante Alighieri 09/2012


Et comment ne pas parler de la Cucina Italiana ? Quelques spécialités de la région Emilia Romagna sont bien sûr le Parmiggiano Reggiano, le Vinaigre Balsamique, la Mortadelle, le jambon de Parme, les Piadine, le Zampone di Modena, le Lambrusco, les Strozzapreti. La région a d'ailleurs 27 produits à appellation contrôlée.

Pendant notre séjour nous avons mangé au restaurant de l'hôtel où on nous avait organisé des soirées à thème, mais nous avons également mangé dans d'autres restaurants, à Bologna, à Ravenna, et à Torriane.

Au restaurant de notre Hôtel Reno à Lido di Savio les repas étaient très copieux. En entrée toujours des crudités ou de la charcuterie. Je n'ai pas fait des photos de tous les plats mais voici quelques unes. La première soirée à thème avait comme objet la charcuterie et la viande de porc d'Emilia Romagna. La cuisine de cette région est exclusivement d'inspiration paysanne, à base de produits frais et régionaux.

Pour vous donner une idée d'un repas :
Pancetta et ciccioli
Les ciccioli sont des grattons de porc.
Charcuterie et squacquerone et caciottina di mucca
Charcuteries


Au premier plan squacquerone et au fond  caciottina di mucca
La serveuse en contadina
Pendant les soirées à thème le personnel se déguisait en fonction du thème.
Après la charcuterie on passe à la soupe.
Brodo con passatelli
Les passatelli sont des pâtes à base de farine, chapelure et parmesan d'une forme un peu rugueuse qu'on mange dans le brodo.
Après la soupe les raviolis :
Les raviolis farcis à la ricotta et épinards
Et puis on passe au plat de résistance :
Viande de porc avec pommes de terre
Il manque les photos des desserts. Comme je n'en mange pas je n'ai pas pensé à les prendre en photo.
Pour la soirée vénitienne voici les plats :

Moules farcies

Pâtes aux fruits de mer


Branzino aux légumes grillés
finocchiona e la spianata
Soirée Romaine
A Ravenna j'ai commandé ce plat de légumes grillés accompagnés d'un fromage.
Les pâtisseries commandées par une amie

Et ce bon café italien ! Et sans qu'on le demande il est toujours servi avec un verre d'eau frizzante. 

Osteria De' Poeti à Bologna
Et bien sûr toujours des pâtes en entrée
suivies de rôti de veau aux pommes de terre rissolées
 Excuses pour le dessert : oublié de prendre la photo...

Le restaurant le plus original est I Malardot (Les pauvres) à Torriane près de la Rocca di Montebello. Son cadre est très spécial, ici l'entrée avec plein de vieux vélos rouillés contre la façade :




Tout le restaurant est décoré avec des vieilleries, des chaises pendues au plafond, un portrait de Mussolini...
En entrée on nous sert bien sûr des pâtes, mais pas n'importe lesquelles : des Strozzapreti. Ces pâtes sont faites à base de farine et eau seulement. Et puis on nous sert même un deuxième plat de pâtes, des Tagliatelles.
Strozzapreti con piselli
Le tout servi avec les traditionnelles Piadine, spécialité de la région.

Ensuite du lapin et de la viande de veau au choix.

Le lapin fut excellent et j'ai demandé la recette. Il était farci avec du fenouil sauvage et enveloppé de pancetta. Cuisson longue au four à basse température.  Ce restaurant fait partie de mes bonnes adresses.

J'ai l'intention de préparer la recette dès que je trouverai du fenouil sauvage. J'ai toujours l'intention aussi de faire des raviolis maison. Lors d'un stage de cuisine italienne j'ai appris à les préparer. Ma belle-mère m'a d'ailleurs donné sa  petite machine à faire des pâtes. Je n'ai plus d'excuses !
Ah, au fait, ne commandez pas au restaurant en Italie des spaghetti à la bolognaise, ça n'existe pas en Italie. On les appelle plutôt spaghetti  al ragù.
Sur mon blog vous pouvez trouver plusieurs recettes de cuisine italienne.  

Lire la suite ici