Nombre total de pages vues

lundi 22 décembre 2014

Moules au safran



    Ingrédients pour 2 personnes:

    1 litre de moules
    1 càs d'échalote
    5 cl de vin blanc
    20 cl de crème
    1 pincée de safran*

    Préparation :

    Mettez quelques pistils de safran dans un peu d'eau chaude 
    Dans une sauteuse, mettez une cuillère à soupe d'échalote et 5 cl de vin blanc
Lavez les moules le temps que le vin réduise
Ajoutez les moules dans la sauteuse. Couvrez
Sortez les moules et disposez dans un plat. Laissez réduire le jus.
Ajoutez la crème et le safran sans l'eau dans la cocotte
Arrosez les moules de la crème au safran et parsemez de persil.

* J'ai la chance d'habiter dans une région de producteurs de safran.
C'est un produit cher, mais on n'a besoin que de quelques pistils pour parfumer un plat.

Recette de Laurent Mariotte 

samedi 20 décembre 2014

Steak à la crème d'anchois


J'ai visité la conserverie d'anchois Roque à Collioure (prochainement sur ce blog) où j'ai acheté quelques uns de leurs produits, dont la crème d'anchois. On peut l'utiliser sur des toasts, dans une vinaigrette, mais aussi sur la viande ! 


La vendeuse de la boutique m'avait conseillé de l'essayer avec la viande et j'ai suivi son conseil.

Vous faites griller votre pièce de boeuf, sans la saler ou poivrer. Quand la viande est cuite vous la badigeonnez avec une couche de crème d'anchois.
L'association peut paraître étonnante - et elle l'est - mais cela vaut la peine d'essayer pour ne pas mourir idiot. Sérieux : c'est très bon.

jeudi 18 décembre 2014

Voyage à Naples 2014 - Premières impressions, première pizza, mais pas n'importe laquelle


Mercredi 24 septembre 2014

Avec les mêmes personnes qui ont participé au voyage dans les Pouilles en 2013 nous sommes partis cette année à Naples. Sauf une personne qui n'a pu faire le voyage avec nous pour des raisons familiales.

Après notre installation à l'hôtel nous sommes tout de suite partis à la découverte de la ville, après avoir mangé un petit bout sur une terrasse. Quand je voyage je ne regarde pas seulement les monuments, mais aussi toutes les particularités qui attirent mon oeil.

De la terrasse où nous avons déjeuné j'ai remarqué les installations électriques sur la façade d'en face.

Sur la porte d'un commerce en face je découvre cette affiche qui annonce que ce commerce a décidé de ne plus payer "il pizzo" que la mafia encaisse auprès des commerçants. De plus en plus d'Associations voient le jour pour se protéger contre ces pratiques de la mafia. Voilà, nous sommes bien dans la région de la "camorra", mais à part cette affiche et un graffiti sur un cache poubelle le touriste se rend à peine compte de la présence de la mafia à Naples. 


Avec beaucoup d'attention j'ai observé comment ce conducteur de scooter transporte du matériel : si on n'a pas de porte bagage il suffit d'attacher les colis avec un ruban adhésif au torse. 

J'avais noté sur ma liste des monuments à visiter le Monastère Santa Chiara et nous décidons de nous y rendre en passant par le dédale des ruelles du vieux centre historique. Nous trouvons la Basilique au même nom. Je suis assez choquée de voir que l'entrée soit couverte de tags et qu'à l'intérieur les jeunes ne soient pas respectueux des lieux.


Les jeunes s'amusent dans la Basilique

La Basilique elle-même pour moi ne présentait pas beaucoup d'intérêt et j'ai cherché le monastère qui se trouve caché derrière celle-ci. Je n'ai pas été déçue.


Les murets, les colonnades et les bancs sont entièrement carrelés de majoliques toutes différentes, représentant des paysages et des scènes champêtres. 

 Les murs de la galerie sont recouverts de fresques



A côté du monastère on peut visiter un musée exposant un condensé de l'histoire napolitaine depuis l'Antiquité à nos jours.

Naples est connue pour ses pessebres et dans ce musée on peut en admirer une superbe.
Ci-dessous quelques photos de détails


Nous continuons notre balade dans le centre historique où nous reviendrons encore plusieurs fois pendant notre séjour. On est tenté d'y revenir, mais je vous parlerai aussi des autres quartiers de la ville qu'il faut visiter sans faute pour avoir une vue globale de Naples.

Juste une fenêtre

Hôpital pour poupées
En préparant cet article j'ai découvert qu'il est possible de visiter cet hôpital de poupées et pour ceux qui ont l'intention de se rendre à Naples je pense que cela vaut la peine de faire cette visite qui sort de l'ordinaire.
Où que vous vous promeniez dans les petites ruelles du centre historique vous trouverez des cours où sont installés des ateliers d'artisans.

Et bien sûr je dois vous parler de la gastronomie napolitaine, blogueuse culinaire oblige ! Avant de partir je m'étais déjà un peu documentée sur les spécialités napolitaines. Evidemment il y a la pizza, mais ... il y aussi la sflogliata riccia ! Vous en trouverez partout à Naples. Je ne suis pas trop pâtisserie, mais là j'ai succombé. Il s'agit d'une pâtisserie à base de pâte feuilletée fourrée d'une farce à base de ricotta. 

J'ai trouvé sur internet comment confectionner cette pâtisserie, mais je ne pense pas m'y aventurer un jour, car la recette est assez fastidieuse. Même si vous ne parlez pas l'italien, il est intéressant de regarder cette vidéo qui vous explique la fabrication de cette spécialité napolitaine :



Le soir tombe et nous cherchons un endroit où prendre notre repas du soir et nous arrivons au restaurant d'Ernesto Cacialli qui a reçu Bill Clinton. Depuis il a changé le nom de son restaurant en : Il Pizzaiolo del Presidente. Au moment où nous nous présentons le restaurant est vide, mais affiche complet pour le repas du soir.

Nous nous rabattons sur une autre pizzeria où l'on nous recommande le plat le moins cher de la carte (4,50 €) : la pizza fritta. Et je n'ai pas regretté mon choix. Il s'agit d'une pizza farcie à pâte très fine, plongée dans un bain de friture. Elle est servie bien enflée.
Envie de savoir comment elle se prépare ? Regardez cette vidéo :



A suivre ...

mardi 16 décembre 2014

Crevettes en sauce piquante



On aime Jamie Oliver ou on ne l'aime pas. Mais il faut admettre qu'il a fait beaucoup contre la mal bouffe en donnant envie de préparer des recettes simples à la maison au lieu de manger du fast food. Il a tout mis en oeuvre pour améliorer la qualité de la nourriture dans les cantines des écoles anglaises.

Et en 2001 il a créé un restaurant-école pour les jeunes en réinsertion. Il a ainsi aidé des jeunes à mettre le pied à l'étrier et devenir chef dans ses restaurants Fifteen. Une de ses élèves était Kerryann Dunlop qui a sorti depuis son propre livre de cuisine et je vous donne ci-dessous une de ses recettes.

En bas de cette page vous pouvez la voir à l'oeuvre.

Ingrédients :

2 oignons de printemps
3 gousses d'ail
2 piments rouges
2 tomates râpées
1 bouquet de persil
400 g de crevettes crues
huile d'olive
1 citron
sel et poivre

Préparation :

Faire revenir dans l'huile d'olive les oignons de printemps coupés en biais, l'ail émincé et les piments rouges (enlever les graines si vous n'aimez pas la sauce trop piquante)
ajouter les queues du persil émincées
Saler et poivrer
Râper les tomates sur une râpe microplane et ajouter cette purée à la poêle 
Laisser mijoter la sauce
Ajouter les crevettes
Quand elles sont cuites ajouter un peu de zeste de citron râpé et le jus de la moitié du citron
saupoudrer généreusement de persil haché et verser un filet d'huile d'olive sur les crevettes


dimanche 14 décembre 2014

Omelette roulée aux truffes



Voici le troisième plat que j'ai fait avec la truffe. Après la préparation des 2 recettes précédentes j'ai remis ce qui restait de la truffe dans le bocal avec les 3 oeufs pour que le parfum de la truffe imprègne bien les oeufs.

Ingrédients pour 1 personne :

15 g de truffes
3 oeufs
un peu d'huile neutre
sel et poivre

Préparation :

Attention ça va très vite, il ne faut que quelques secondes, car l'omelette doit rester baveuse
Après avoir battu à la fourchette les oeufs, la truffe râpée, le sel et le poivre verser le mélange dans une poêle chaude légèrement huilée
Avec une fourchette mélanger l'omelette dans la poêle et dès qu'elle commence à coaguler sur les bords faire rouler l'omelette et la faire glisser sur l'assiette de service.

Pour bien voir la technique de l'omelette cliquez ici

vendredi 12 décembre 2014

Voyage en Russie - Gastronomie et souvenirs


Bortsch

J'ai déjà parlé de nos bons repas au Restaurant Glavpivtorg et au Palais Nicolas
Pour le reste pendant notre voyage nous n'avons pas mangé dans des restaurants de luxe, mais plutôt dans des restaurants prévus pour recevoir des groupes de touristes. 
Dans l'ensemble je peux dire que la nourriture était bonne, tout était frais, mais nous n'avons pas vraiment mangé une cuisine du terroir.

Quand je pense à la cuisine russe la première chose qui me vient à l'esprit c'est le bortsch. Même si je n'en avais jamais mangé je connaissais ce plat par le nom et je savais que c'est une soupe à base de betteraves. 
Bortsch ?
A deux reprises on nous a servi un bortsch qui pour moi n'était qu'un léger bouillon rose. Comme j'avais bien sûr acheté un livre de cuisine de plats traditionnels russes, j'ai préparé la recette du bortsch dès mon retour en France :
Bortsch fait maison
Bortsch !
Rien à voir avec ce qu'on a mangé là bas et les guides m'avaient en effet confirmé que le bortsch du restaurant ne méritait pas son nom.

Les salades aux tomates, concombres et feta ne me semblent pas vraiment des plats typiquement russes.
Salade de betteraves

Salade russe

Une salade russe bien sûr servi avec de l'aneth ! L'aneth accompagnait souvent les plats ce qui n'est pas pour me déplaire.

 Un morceau de viande avec purée de pommes de terre
Nous avons pris les petits déjeuners et les repas du soir dans les 2 hôtels à Moscou et St.-Petersbourg. Ces repas étaient servis sous forme de buffet. Ci-dessus une boisson typiquement russe proposé à l'hôtel : le Kbac (Kvas) à base de jus de pain rassis ! A mi chemin entre le Coca Cola et le cidre. Dans l'avion Paris-Moscou j'étais assise à côté d'un jeune Russe originaire d'Ukraïne. J'ai engagé une discussion en anglais avec lui et il m'a donné avec beaucoup d'enthousiasme des endroits à visiter et des spécialités à déguster. Il m'a parlé de cette boisson que sa grand-mère en Ukraine préparait si bien.  Donc dès que j'ai eu l'occasion je l'ai goûtée. Je ne sais pas vous, mais moi quand j'ai bu du Coca Cola pour la première fois de ma vie, j'ai trouvé le goût très bizarre. Et petit à petit on s'est habitué à ce goût étrange. Eh, bien cela m'a fait pareil avec cette boisson. Je n'ai eu qu'une fois l'occasion d'en boire et elle m'a fait penser à la première fois que j'ai bu du Coca. Une expérience enrichissante, car j'aime bien découvrir ce que je ne connais pas.
Les buffets du petit déjeuner proposaient en dehors des confitures du hareng, des salades de betteraves et autres plats salés. Comme je suis plutôt salé que sucré cela m'allait bien. On pouvait également se faire préparer des omelettes avec des ingrédients au choix :





Et même des steaks frites !



Matriochkas, ou poupées russes
Pour les souvenirs il est conseillé de les acheter dans les magasins d'état pour être sûr d'acheter des articles de fabrication russe.
Les boîtes laquées

Icônes

J'aime bien ramener quelques souvenirs des pays que j'ai visités : des poupées russes et des t-shirts pour mes petites filles. De la Wodka achetée à l'aéroport de St.-Petersbourg avec mes derniers roubles, des verres à wodka, un livre de cuisine, un livre sur l'Ermitage, un tout petit éléphant décoré avec de l'ambre. (Le collier d'ambre on me l'avait déjà offert dans le passé).

Et bien sûr une boîte laquée décorée avec "Le Baiser" de Gustave Klimt. La vendeuse y avait glissé un petit certificat en russe. J'avais bien réussi à déchiffrer le mot "certificat", mais pour la suite j'ai fait appel à une élève au cours d'italien qui est originaire du Kazakhstan. Sa traduction m'a appris que j'avais bien acheté une boîte de la très célèbre marque Fedoskino.

Voilà, je suis arrivée à la fin de mon reportage sur mon voyage en Russie. J'ai été enchantée de ce voyage que j'ai fait en compagnie des membres de l'Association "Les Amis du Vieux Canet" qui ont pu suivre mes articles du blog. Merci aux organisateurs de ce beau voyage.

mercredi 10 décembre 2014

Carpaccio de pommes de terre aux truffes


Le trufficulteur qui m'a vendu cette truffe incinatum m'a donné l'idée pour une recette toute simple. On appréciera cette truffe avec des aliments neutres - riz, pâtes, pommes de terre - et elle supporte peu ou mal la cuisson.

Ingrédients pour 1 personne :

2 pommes de terre
quelques tranches de truffe
une bonne huile d'olive
du fleur de sel

Préparation :

Cuire les pommes de terre et les couper en tranches fines
Couvrir de quelques tranches fines de truffe
Verser un filet d'huile d'olive sur les pommes de terre
Saupoudrer de fleur de sel

lundi 8 décembre 2014

Tagliatelles fraîches aux truffes




Quand je suis allée à la journée Portes ouvertes à Latour de France début novembre quelques trufficulteurs ont proposé une petite quantité de truffes. Ils avaient espéré proposer des truffes melanosporum de notre région, mais elles n'étaient pas encore mûres et ils ont décidé de faire venir de Bourgogne des truffes grises incinatum. Jusqu'ici je n'avais mangé que les melanosporum, et je n'allais pas bouder une truffe venant d'une autre région de France, en plus ces truffes coûtent beaucoup moins chères. J'en ai donc acheté 1 avec laquelle j'ai préparé 3 plats différents (pour 1 personne). Rentrée à la maison j'ai mis la truffe dans un bocal avec des oeufs pour une préparation ultérieure. La coquille poreuse des œufs laissera ainsi passer le parfum de la truffe.

Pour mon premier repas à la truffe j'ai choisi une recette très simple de Pierre-Louis Marin (1 étoile Michelin) de son livre Mélano, mon amour.


Ingrédients (pour 4 personnes) :

350 g de tagliatelles fraîches
100 g de crème liquide
20 g de truffe
sel et poivre

Porter une grande casserole d'eau salée à ébullition
En parallèle, dans une grande poêle faites chauffer la crème assaisonnée et râpez la moitié de la truffe dedans
Cuisez les tagliatelles pendant 4 à 5 minutes, elles doivent rester très "al dente"
Égouttez-les sans les rincer, et déposez-les dans la crème bouillante
Rectifier l'assaisonnement, râpez la truffe dessus, et faites-les sauter rapidement de façon à les enrober généreusement de crème
J'ai parsemé les pâtes de quelques fines lamelles de truffe
Sur la photo on voit bien la couleur beaucoup plus claire de cette variété de truffe 
Servez aussitôt

Je trouve que cette variété de truffe est beaucoup moins parfumée que la melanosporum, n'en déplaise aux Bourguignons.