Nombre total de pages vues

samedi 18 novembre 2017

Turin - Musée Egyptologique, Piazza della Consolata et enfin le bicerin !

Lundi 25 septembre 2017

Ce matin nous visitons le Musée d'Egypte. Personnellement cela ne m'attirait pas trop, ayant vu déjà plusieurs musées en Egypte. Et j'avais plutôt envie de découvrir la culture italienne. Mais pour l'Italie ce musée est très important, car l'égyptologue italien Schiaparelli a réalisé des fouilles en Egypte. Et c'est dans ce musée que Champollion a commencé à déchiffrer les hiéroglyphes.

Cette momie d'un homme n'a pas été découverte lors des fouilles, mais c'est Schiaparelli qui l'a achetée en Egypte.
Cet ostracon représentant une ballerine dans une position acrobatique est la pièce qui m'a le plus plu !
Quelques fragments de la statue d'Iteti



Après cette visite nous déjeunons chez I Fratelli di Cozza où j'ai opté pour un menu à 10 € pour un plat et dessert, vin compris.
L'établissement dispose d'une grande terrasse où nous avons eu la chance de trouver des places.
Un plat de pâtes

Et une pannacotta

Un autre jour j'y a pris une castellana, un roulé de jambon fromage pané. Pour la recette cliquez ici

L'après-midi nous visitons le Sanctuaire de la Consolota.
La Crypte de l'Eglise




Une grande collection d’ex-voto populaires orne les murs à côté d'une reproduction du "Retour de l'enfant prodigue" de Rembrandt. Il s’agit très souvent de peintures naïves représentant une scène d’accident (à la ville ou à la campagne, voiture, tramway, charrette…) ou des scènes de guerre (personne sauvée lors d’un bombardement, prisonnier de guerre qui attend sa libération) ou des scènes de maladie de la vie courante. On est obligatoirement ému en regardant ces peintures naïves et pleines de foi, qui traduisent la reconnaissance des personnes sauvées. 

En face de l'église sur la Piazza della Consolata se trouvent deux jolis commerces.
L'herboristerie Piazza della Consolata

Et le caffè Al Bicerin

Caffè Al Bicerin

Caffé Al Bicerin


Le bicerin est une boisson typiquement piémontaise originaire de Turin et porte le nom de cet établissement où est né la recette. Il se compose d'une couche de café, une couche de chocolat chaud et une couche de crème froide légèrement frappée. Il ne faut pas mélanger les couches, mais boire le chocolat et le café à travers la crème. 

La patronne d'al Bicerin nous donne sa recette secrète sans la dévoiler vraiment. Elle nous a offert gentiment des chocolats gianduiotti délicieux. Ancora grazie !

Et le soir nous avons dîné au Restaurant Dual. Des personnes m'ont demandé ce que c'était le vitello tonnato. C'est une recette de la cuisine piemontaise que je connais bien, car je l'ai préparée plusieurs fois à la maison, voici ma recette. Il s'agit de tranches de viande de veau servies avec une sauce à base de thon, d'anchois et de câpres. Le mélange poisson viande paraît étrange, mais c'est vraiment excellent. Chez Dual on le présente comme çà :


Vitello tonnato

J'ai choisi une battuta di carne di vitello (tartare de viande de veau) cruda

et un stick di pesce spada, une brochette d'espadon avec beurre au citron et salade de fruits frais
Ce dernier plat m'inspire pour le préparer à la maison. D'ailleurs j'ai bien l'intention de préparer aussi un bicerin qui ne sera peut-être pas aussi bon que celui bu à Turin, mais qui me rappellera de bons souvenirs.

A suivre ...

jeudi 16 novembre 2017

Couscous épicé aux poivrons turcs



En passant au marché de la Place Cassanyes de Perpignan j'ai acheté quelques poivrons turcs. Ce sont des poivrons pointus vert clair très doux en goût. J'ai demandé au vendeur comment lui les préparait : "simplement frits à l'huile et saupoudrés de fleur de sel. C'est comme ça qu'ils sont les meilleurs, madame."
Le marché de la Place Cassanyes
J'ai donc suivi ses conseils et je les ai mangés accompagnés avec du couscous parfumé aux épices du monde de Tipiak.
Un petit plat simple, rapide et goûteux pratique pour les jours  où on est pressé.

mardi 14 novembre 2017

Flan de chou-fleur au curry de Guy Martin

Eh oui, c'est encore la même amie qui m'a offert encore un magnifique livre de cuisine. Elle sait que cela me fait énormément plaisir, car chaque livre de cuisine est pour moi comme une bible. En plus elle a le chic de dénicher des livres qui me font vraiment plaisir et que je n'ai pas encore dans ma bibliothèque ! Cette fois-ci c'est le livre de Guy Martin qu'elle a choisi qui s'appelle tout simplement "Cuisine". 

Dans son introduction Guy Martin écrit : "Cuisiner au quotidien est une nécessité pour notre équilibre alimentaire, budgétaire mais aussi un moyen d'expression envers sa famille et ses amis". Et j'ajouterais : et envers soi-même, car il m'arrive souvent de cuisiner avec passion pour moi toute seule. 
Le livre présente une recette sur la page de gauche et sa photo sur la page de droite. Et le petit plus ce sont les deux rubans marque pages. La plupart des recettes sont simples à préparer, mais elles ont l'originalité de présenter les aliments préparés différemment. Comme par exemple le chou-fleur. A la maison ma mère le préparait le plus souvent de la même façon : le chou couvert d'une sauce maïzena et saupoudré de noix de muscade. C'est très bon aussi, mais j'aime bien varier. La preuve, sur ce blog j'ai déjà présenté une vingtaine de recettes de chou-fleur.

Voici donc la recette de Guy Martin pour ce flan de chou-fleur au curry :

Ingrédients :

250 g de chou-fleur
2 oeufs
2 jaunes d'oeufs
25 cl de crème liquide
1 pointe de curry de Madras
20 g de beurre pour les ramequins
sel et poivre

Préparation :

Défaire le chou-fleur en petits bouquets
Les cuire pendant 10 minutes dans une casserole d'eau bouillante salée ou à la vapeur
Égoutter, mixer
Dans un bol mélanger les oeufs, les jaunes et la crème
Ajouter le curry de Madras
Saler et poivrer
Ajouter la purée de chou-fleur
Verser dans 4 ramequins de 8 cm de diamètre beurrés
Placer les ramequins dans le panier d'un cuit-vapeur ou au four à 180°C sur une plaque creuse dont le fond est recouvert d'eau
Cuire 20 minutes
Laisser reposer 5 minutes et servir
Accompagner d'une salade.

dimanche 12 novembre 2017

Repas de mariage au restaurant l'Almandin à St.-Cyprien

Mon fils et ma belle-fille dessinés par la fille de mon fils

Samedi 12 novembre 2016 (il y a exactement un an) mon fils et ma belle fille se sont mariés et pour le repas ils nous ont invités au restaurant l'Almandin à St.-Cyprien. Un excellent choix, j'y avais mangé déjà plusieurs fois quand Jean-Pierre Hartmann et plus tard Philippe Galindo étaient aux fourneaux. Le nouveau chef du restaurant, Christophe Schmitt, nous a proposé le menu suivant :



Une amuse qui ne figurait pas au menu et dont j'ai oublié le nom

Pain servi avec des huiles d'olive et de la fleur de sel

Le Saumon confit à l'huile d'olive, Purée de Celeri et la pomme Granny Smith



La poire pochée à la fève tonka, crémeux caramel et sorbet cassis


Et avec le café quelques gourmandises au chocolat
Evidemment ce restaurant fait partie de mes bonnes adresses, pour moi vraiment une excellente adresse. 

samedi 11 novembre 2017

Croustillants grecs de feta au miel

Pour terminer un bout de feta et quelques feuilles de filo qui traînaient au frigo : simple, rapide et bon. Une petite entrée ou dessert ou à servir avec l'apéro.

Ingrédients :

par croustillant 2 feuilles de filo
1 morceau de feta
huile d'olive
miel
romarin

Préparation :

Huiler les feuilles de filo et poser 2 feuilles l'une sur l'autre
Poser un morceau de feta au milieu en envelopper avec les feuilles de filo
Faire dorer à feu doux dans un peu d'huile d'olive
Verser un peu de miel sur les croustillants et parsemer de romarin émincé.
Servir chaud.

jeudi 9 novembre 2017

Salade "riche"


A la radio néerlandaise dans le programme culinaire "Mangiare" les auditeurs peuvent présenter une recette "dégueulasse", mais tellement bonne (peur eux du moins) ! Il s'agit souvent de plats riches avec pas mal de matières grasses. Comme par exemple des pâtes macaroni trop cuites, surtout pas "al dente" (!) mélangées avec du beurre de cacahuètes et de l'ail. Non, je ne n'aventurerai pas à préparer cette recette. Mais celle-ci pourquoi pas ? La plupart des ingrédients sont sains, mais la mayonnaise et la sauce curry le sont bien moins, ce qui rend cette salade assez "riche". A mon avis la recette que j'ai préparée de Lorraine Pascale Mac and Cheese mérite sa place dans ce programme radio.

Ma petite fille hollandaise m'a raconté que de temps en temps ses parents décident de manger des trucs "malsains" (c'est bien l'adjectif qu'elle utilise) et son père achète alors des frites à une friterie avec des croquettes de viande ou des fricadelles. Mais elle sait bien qu'il ne faut pas en abuser. Elle ne fait pas partie de la génération Mac Do et c'est tant mieux !

Ingrédients :

1 boîte de haricots blancs
1 boîte de sardines ou de thon
poivrons grillés en conserve
yaourt turc (ou grec) 10% matière grasse
mayonnaise
sauce curry Hela*


câpres, olives et fromage
salade mélangée : iceberg, chou blanc et carottes

Préparation :

Préparer une bonne quantité de sauce pour la salade en mélangeant le yaourt, la mayonnaise, la sauce curry et un peu de liquide des poivrons
Prenez soin d'obtenir une sauce assez épaisse qui enrobe bien les autres ingrédients
Mélanger les autres ingrédients dans un saladier en émiettant les sardines ou le thon et en déchirant les poivrons en lamelles
On peut y ajouter de l'oignon, de la tomate ou un concombre, mais vous risquez de transformer cette recette "dégueulasse" en une version de "luxe"
Mélanger le dressing aux autres ingrédients et poivrer généreusement.

* Mes excuses aux lecteurs français : je crois que ce produit n'est pas en vente en France, mais à la rigueur vous pourrez prendre du ketchup auquel vous aurez ajouté du curry. Ou si vous êtes courageux vous pourrez la fabriquer vous même selon la recette dans cette vidéo. Vous comprendrez mieux pourquoi on parle de cuisine "dégueulasse" !

mardi 7 novembre 2017

Turin - Lingotto et Eataly


Dimanche soir 24 septembre 2017
Les bureaux administratifs de Fiat
Nous prenons un taxi pour aller à Lingotto, l'ancien site industriel de Fiat transformé après la fermeture de l'usine en centre de congrès et centre commercial, des hôtels, bars et restaurants et le musée Giovanni e Marella Agnelli.

Les usines Fiat

A l'intérieur deux rampes hélicoïdales. De cette façon, les voitures pouvaient passer directement du rez-de-chaussée à la piste d'essais sur le toit.
Après la fermeture Fiat chargea le grand architecte italien Renzo Piano, à qui l'on doit d'innombrables ouvrages un peu partout dans le monde et notamment celui du Centre Pompidou - Beaubourg à Paris, à transformer ce site industriel.
Ce 24 septembre nous avions assisté l'après midi à un cortège de 220 Fiats.  A l'occasion du soixantième anniversaire des 500 légendaires, à Turin, ce jour était organisé la 4ème Rencontre Internationale Ville de Turin, appelée « Torino fête ses 500 » . 
Le centre commercial "8 Gallery"

Le musée Giovanni e Marella Agnelli
Je n'ai hélas pas eu le temps de visiter ce musée d'où on a en plus accès à la piste d'essai sur le toit. J'avais l'intention d'y retourner un autre jour, mais notre planning étant très serré, je n'ai pas trouvé l'occasion.

Et puis la visite que j'attendais avec impatience : Eataly ! C'est un grand magasin, installé dans l'ex-usine de la firme Carpano (ancienne distillerie de vermouth), juste à côté des anciennes usines Fiat, intégralement consacré à la gastronomie et à l’œnologie haut de gamme, comportant tous les articles habituels d’une épicerie de luxe, mais aussi des espaces de dégustation, des restaurants, une boutique d'ustensiles de cuisine...  On y trouve des zones dédiées à la viande et au poisson, un marché de fruits et légumes, une belle sélection de délices gastronomiques sur les étals. Pour les gourmands, une excellente proposition de chocolats et tourons piémontais, la panetteria qui produit du pain et d'appétissantes focaccia cuites au four à bois, une gelateria, les caves de vieillissement de la charcuterie et des fromages. Ne ratez pas la cave à vin, un véritable labyrinthe parsemé de 30 000 bouteilles.  


Il y avait trop de choses à découvrir et j'ai peut-être vu un dixième !

Des pâtes, des pâtes et encore des pâtes

Plusieurs restaurants se trouvent au milieu du magasin. 
Ustensiles de cuisine




Nous avons mangé dans le Ristorantino Temporaneo dell'Aula 1 où chaque mois un autre restaurant italien propose son menu.
A qui le tour ce mois-ci ?

A notre passage ce fut le chef Paolo Trippini. J'y ai mangé un oeuf à la coque sur une espuma de pommes de terre, crème de truffe, myrtilles et lamelles de truffe fraîche, un régal.
Uovo morbido al tartufo scorzone 
Je n'ai pas quitté Eataly sans faire l'achat de Pici (pâtes de Sienne) et de la poutargue de mulet en poudre.

Pour info : Un énorme Eataly sera ouvert à Paris dans le Marais en 2018.

Pour rentrer à l'hôtel nous avons pris le métro et comme il n'y a qu'une seule ligne il a fallu marcher encore un peu pour arriver à l'hôtel, mais sans regrets car Turin est la ville des lumières ! 
La gare de Turin


La Piazza San Carlo, dans l'axe de la Via Roma avec ces deux églises, à gauche Santa Christina et à droite San Carlo.
Toretto à la Piazza San Carlo
Le taureau est l'emblème de la ville (toro - Torino) et partout vous trouverez les toretti, les fontaines vertes qui distribuent de l'eau fraîche potable. Il a été question de les supprimer, mais heureusement les turinois s'y sont opposés.



Et devant l'entrée du caffè Torino sur la même place se trouve au sol ce taureau. Selon la tradition, piétiner ses organes génitaux porte bonheur !

Nous ne devons pas oublier qu'une tragédie a eu lieu sur la Piazza San Carlo le 3 juin 2017. Des centaines de personnes regardaient ce soir là sur grand écran la retransmission de la finale du Champions League. On n'a pas encore déterminé ce qui a causé le mouvement de panique, peut être un pétard, mais on a cru à un attentat. Une femme a trouvé la mort dans ce mouvement de panique.


La Via Roma, typique pour Turin, avec ses colonnes et arcades. Le centre de Turin compte 18 kilomètres d'arcades et une grande partie de la ville est piétonnière.

Palazzo Madama
 Encore deux photos que j'ai prises à d'autres moments de Turin by night.

La Piazza del Palazzo di Città