Nombre total de pages vues

mardi 22 juillet 2014

Strapatsada en barquettes de sucrine


Il y a 2 ans déjà j'avais préparé une strapatsada dont je vous redonne la recette ci-dessous. J'avais noté dans mon article que le plat était bon mais pas très présentable. Pour y remédier j'ai présenté ces oeufs brouillés dans des feuilles de sucrine et décorés d'une feuille de menthe. Mes invités (dont une Grecque !) ont apprécié, mais ils ont boudé le bol avec la strapatsada qui restait et que j'avais proposée avec des tranches de pain. Comme quoi la présentation est importante.

Ingrédients pour 4 personnes : 


1 kg de tomates mûres
8 oeufs
400 g de feta
1/2 bouquet de menthe fraîche émincé 
10 cl d’huile d’olive
1 c.s d’origan sec
1 c.c de paprika doux
1 c.c du sucre
poivre


Préparation :

1. Pelez les tomates après les avoir plongées quelques secondes dans l'eau bouillante et hachez-les menu. Versez-les dans une grande poêle sans matière grasse, laissez-les mijoter pendant 20 à 30 minutes à feu moyen, jusqu'à ce qu'elles aient rendu leur eau, et salez légèrement (la feta est un fromage salé), mais ajoutez du poivre.

2 Ajoutez ensuite l'huile d'olive. Battez les œufs dans un bol et émiettez la feta.

3. Ajoutez les œufs et la feta aux tomates, mélangez à l'aide d'une spatule en bois et laissez le plat mijoter, jusqu'à ce que les œufs cuisent et se raffermissent légèrement.

4. Le mélange doit rester tendre et un peu liquide. Peu avant de retirer le plat du feu, saupoudrez-le d'origan sec et ajoutez la menthe émincée (ou le basilic) ainsi que le paprika.

5. Peut se manger chaud ou froid. Servez avec de belles tranches de pain rustique frais.



Recette de Dina Nikolaou vu sur Cuisine +

dimanche 20 juillet 2014

Wraps au saumon frais


Chez Casino on vend de temps en temps du suprême de saumon frais de la marque Salma qu'on peut déguster grâce à une démonstratrice qui propose plusieurs préparations. 
La marque Salma a acquis auprès des plus grands chefs la renommée de meilleur saumon du monde. Ce produit norvégien est maintenant aussi commercialisé en France dans de nombreux bons restaurants (Paul Bocuse, Ritz, George V, etc.) et chez Casino.
Je suis arrivée presque à l'heure de fermeture et la démonstratrice n'avait plus beaucoup de choix à faire déguster, mais elle m'a donné une idée de recette qu'elle a inventée elle-même qui m'a donné envie de préparer. Elle a parlé avec tant d'enthousiasme de ce produit que j'ai acheté plusieurs suprêmes, car le produit se congèle très bien. D'autant plus que je connaissais déjà le produit pour l'avoir testé l'année dernière.

Ingrédients :

1 paquet de wraps de blé
1 boîte de Philadelphia nature
roquette
citron vert
saumon frais
huile d'olive ou quelques gouttes d'huile de sésame grillée
ciboulette
sauce soja ou fleur de sel

Préparation :

Tartiner les wraps entièrement avec le Philadelphia
Étaler sur la moitié du wrap de la roquette
Poser dessus le saumon frais coupé en lanières
Verser quelques gouttes d'huile d'olive (ou huile sésame grillée) sur le poisson ainsi que quelques gouttes de jus de citron vert
Assaisonner de fleur de sel ou de sauce soja
Parsemer de ciboulette finement hachée
Rouler maintenant les wraps en commençant par la partie garnie
Couper le rouleau ensuite en tranches
Servir frais

vendredi 18 juillet 2014

Rome Colosseo, Ghetto et Piazza di Spagna



Lundi 7 avril 2014

Nous prenons aujourd'hui le bus en direction du Ghetto et nous passons devant le Colosseo.


Sur notre to do list : manger des carciofi alla giudia ! Nous hésitons dans quel restaurant manger. A la télé j'avais vu qu'on mangeait bien au restaurant Sora Margherita
Restaurant Sora Margherita
mais finalement nous décidons d'aller chez Nonna Berta, recommandée par Anthony Bourdain.


Nous y avons commandé une assiette d'antipasti en friture : artichaut, cabillaud, fleurs de courgettes, mozzarella et courgettes.

Bon, ok, j'ai enfin mangé ce fameux artichaut alla giudia, et j'avoue que j'ai été un peu déçue. Il n'était pas aussi croustillant  que ce que j'avais vu à la télé. Et en ce qui concerne les beignets, je les ai trouvés assez gras. Ma soeur était du même avis et elle m'a même dit qu'elle avait préféré les fleurs de courgettes que j'avais préparées l'année dernière avec ma première maigre récolte. Est-ce que Anthony Bourdain a testé tous les restaurants dans le Ghetto de Rome ?

A l'angle de la rue la pâtisserie Boccione

Autre déception : j'ai voulu montrer à ma soeur la pâtisserie Boccione, mais je ne sais pour quelle raison la plupart de leurs spécialités n'étaient pas disponibles dans leur magasin. Une affiche rouge sur la vitrine indiquait que ces spécialités ne seraient pas disponibles pendant plusieurs semaines.

Via del Portico d'Ottavia
Avant de quitter ce quartier nous passons par le Palazzo di Mattei di Giove.




Cliquez ici pour voir mes autres photos du Ghetto de 2013.

Nous passons devant la boutique de vêtements ecclésiastiques De Ritis dans la Via dei Cestari, où vous trouverez les habits à la mode avec impression des portraits des papes. Une vendeuse de la boutique a aperçu que je prenais des photos des vitrines et elle est sortie comme une flèche en me faisant signe que je ne devais pas prendre des photos.

Alors nous continuons jusqu'à l'église San Luigi de' Francesi où nous avons pu voir 3 chefs d'oeuvre de Caravaggio.

Entre temps j'apprends qu'un prêtre hollandais prêche régulièrement dans l'église Santa Maria dell' Anima et comme nous ne sommes pas loin nous décidons de visiter cette église où des travaux de restauration sont en cours. Nous n'avons pas eu le plaisir de rencontrer le prêtre.
Eglise Santa Maria dell' Anima

Travaux de restauration


Nous terminons notre visite de la journée dans le quartier de la Piazza di Spagna.
Piazza di Spagna
Nous avons marché des kilomètres depuis qu'on a quitté notre hôtel le matin et les carciofi alla giudia sont digérés depuis longtemps. On choisit le restaurant Sugo dans la Via di Propaganda, non loin de la Piazza di Spagna, où nous commandons une bouteille de Chianti, une salade et quand même notre première pizza. 




A suivre ...

mercredi 16 juillet 2014

Teriyaki de saumon


Une amie m'a demandé si j'étais intéressée par quelques livres de cuisine dont elle voulait se débarrasser et plusieurs numéros du magazine Régal. Même si je ne sais plus où ranger tout ça, car je n'ai toujours pas acheté une bibliothèque d'IKEA, je n'ai pu refuser cette offre. En feuilletant les livres et les magazines j'ai vu beaucoup de recettes que j'ai envie de préparer. Comme il me restait au congélateur du filet de saumon j'ai préparé cette recette simplifiée d'un teriyaki trouvée dans Régal.

Ingrédients :

500 g de filet de saumon

Pour la marinade :
8 cl de sauce soja
30 cl de vin blanc sec
2 càs de miel 
20 g de gingembre frais en tranches

Pour la sauce teriyaki :
liquide de marinade
1 càs de Maïzena

Préparation :

Préchauffer le four à 240 - 250°C

Mélangez les ingrédients de  la marinade et versez-les dans un plat à gratin
Détaillez le filet de saumon en 4 morceaux, incisez-les dans la longueur pour favoriser l'imprégnation
Déposez les pavés de saumon dans le plat
Couvrez de film alimentaire et laissez mariner au réfrigérateur au minimum 2 heures
Égouttez sans jeter la marinade

Dans une casserole faites chauffer la marinade à feu doux
Laissez frémir 5 minutes, puis passez à l'étamine sans presser
Versez ce jus dans une casserole
Faites dissoudre le Maïzena dans un peu d'eau froide et incorporez-la à la marinade en mélangeant au fouet
Portez à ébullition pour faire épaissir la sauce

Étalez les pavés de saumon sur une feuille de cuisson
Enfournez 6-8 minutes
Servez les pavés avec la sauce

lundi 14 juillet 2014

Bortsch Soupe russe aux betteraves


Lors de mon récent voyage en Russie j'ai acheté un livre de cuisine russe, car j'étais un peu frustrée de ne pas avoir eu l'occasion de goûter à la cuisine russe traditionnelle pendant mon séjour. On nous a bien servi du bortsch, un léger bouillon de couleur rose. Les guides m'ont expliqué que dans le vrai bortsch on met beaucoup de légumes et que c'est une soupe bien épaisse, ce qui correspond à l'idée que je m'en étais faite. 



La recette du livre me semblait très bien, et même très fournie en légumes. 

Ingrédients :

100 g de haricots (blancs ? J'ai utilisé des haricots blancs en conserve)
300 g de betteraves rouges
300 g de pommes de terre
300 g de chou (j'ai pris du chou blanc)
50 g de champignons séchés (j'ai utilisé des cèpes)
beurre
1 carotte
du persil
1 céleri rave (j'ai mis la moitié)
1 panais (je n'en ai pas mis)
1 oignon
300 g de tomates ou 2 càs de concentré de tomates
huile
jus de citron ou vinaigre
sel, sucre
bouquet garni
crème fraîche épaisse
ciboulette

Dans d'autres recettes j'ai vu qu'on prépare d'abord un bouillon de boeuf. J'ai remplacé le bouillon et le sel par un cube de bouillon de boeuf.


Préparation :

J'ai trouvé le descriptif de la recette un peu brouillon, mais je vous la donne quand-même telle qu'elle figure dans le livre de recettes avec entre parenthèses mes observations.

Faites tremper les haricots dans de l'eau puis faites les cuire jusqu'à ce qu'ils deviennent mous et plongent au fond de la casserole
Ajoutez-y les pommes de terre coupées en cubes, faites les cuire pendant 5 à 7 minutes et rajoutez le chou émincé
Parallèlement, faites bouillir les champignons, égouttez-les, émincez-les, faites-les cuire dans du beurre et réunissez-les aux choux
Quant à l'eau restée après la cuisson des champignons, elle sera utilisée après
Coupez le betteraves en tranches minces, aspergez-les de jus de citron, faites-les frire dans de l'huile, rajoutez le concentré de tomates et laissez mijoter à couvert
Mettez les betteraves dans le bortsch, ainsi que la carotte (coupée en tranches), le persil et le céleri rave émincé
(dans la préparation on ne parle plus du panais qu'il faudrait couper en tranches comme la carotte à mon avis. Je n'en ai pas mis, car je trouvais qu'il y avait déjà pas mal de légumes)
Coupez l'oignon en demi-cercles, faites le cuire dans de l'huile et réunissez au bortsch après quoi versez dedans le bouillon de champignons filtré
Rajoutez le sel (j'ai mis un cube bouillon de boeuf), le sucre, le jus de citron, mettez au dernier moment les herbes hachées et retirez du feu
Laissez le bortsch infuser 15 ou 20 minutes et servez avec de la crème fraîche, saupoudrez de fine julienne d'herbes (ciboulette)
Infuser. J'en déduis donc qu'il faut manger la soupe tiède. Dans d'autres recettes j'ai même lu qu'on la mange parfois même froide.

J'ai pris une liberté avec la recette. J'ai mixé une partie de la soupe avec le mixeur plongeant, tout en laissant une grande partie des légumes en morceaux.

samedi 12 juillet 2014

Rome avril 2014 Porta Portese, Trastevere, Ghetto





Dimanche 6 avril 2014

Le dimanche matin se tient à la Via Porta Portese un marché aux puces où il est agréable de flâner. Si vous aimez chiner vous pouvez vous en donner à coeur joie : cadres, lustres, miroirs, livres, vases, candélabres et beaucoup de curiosités.





En dehors de la brocante il y a également des stands de vêtements, merceries, ustensiles de cuisine et beaucoup d'autres choses encore.
Pour payer vos achats à cette mercerie le marchand vous tend une bourse attachée à un bâton où vous pouvez déposer l'argent. 

           
Nous continuons notre balade dans le quartier de Trastevere que j'ai découvert pour la première fois dans le film de Woody Allan "To Rome with love".
Basilica di Sante Maria in Trastevere
Cette basilique avec ses belles mosaïques se trouve sur une place du même nom très animée le soir.



Les petites rues de Trastevere sont bordées de petits bars et restaurants, dont certains exposent leurs plats devant leur terrasse.


Nous trouvons une table de libre à la terrasse du restaurant Da Massi où nous avons commandé un plat d'antipasti avec la fameuse porchetta et des fleurs de courgettes farcies. 



Via Giulia
Nous poursuivons notre visite par la Via Giulia en direction du Campo de' Fiori qui est presque désert à cette fin d'après-midi.


Qu'est ce qu'on n'invente pas : des épices pour préparation de "bunga bunga". Je suppose qu'elles contiennent du piment ?

Une cour à proximité du Campo de' Fiori

Un petit tour dans le Ghetto où nous reviendrons le lendemain pour enfin manger les carciofi alla giudia.
Les artichauts sont la spécialité du Ghetto

jeudi 10 juillet 2014

Cours de cuisine italienne : contorni



Les cours de cuisine organisés par l'Association Dante Alighieri seront suspendus pendant les vacances d'été, mais dès la rentrée ils reprendront. Pendant le dernier cours avant les vacances Renato di Angelis de l'épicerie italienne Peperoncino à Perpignan nous reçoit dans sa boutique pour nous apprendre à préparer 3 contorni (plats d'accompagnement) : un à base de poivrons, l'autre à base d'aubergines et le troisième à base de courgettes

Vous remarquerez que Renato ne sale pas les plats car il les trouve assez savoureux sans sel. Libre à vous d'assaisonner les plats à votre goût.
Je n'ai pas donné les quantités, nous n'avons rien pesé pendant le cours

Poivrons rouges grillés aux câpres et olives

Ingrédients :

plusieurs poivrons rouges
huile d'olive
câpres
olives noires dénoyautées (de préférence les olives de Gaeta)
ail
persil
basilic
sucre
chapelure

Préparation :
Griller les poivrons

Griller les poivrons, les mettre ensuite dans un journal ou une bourse en plastic, ce qui facilitera leur nettoyage par la suite
Une astuce de Renato que je vais certainement mettre en pratique : Pour nettoyer les poivrons mettez une paire de gants en latex et trempez vos mains gantées régulièrement dans un bol d'eau pendant l'épluchage des poivrons. Ainsi nettoyer les poivrons devient presque un plaisir !

Couper les poivrons ensuite en lanières
Dans un peu d'huile d'olive faire revenir les câpres, les olives noires, l'ail, le persil et le basilic

Ajouter un peu de sucre et laisser caraméliser
Ajouter les poivrons

Ajouter en dernier petit à petit un peu de chapelure


Aubergines en sauce tomate

Ingrédients :

quelques aubergines
1 boîte de tomates concassées
huile de tournesol pour la friture
persil

Préparation :

Couper les aubergines non épluchées en cubes
Frire les cubes d'aubergines dans un bain de friture jusqu'à ce qu'elles soient dorées
Laisser les aubergines égoutter sur du papier absorbant
Pendant ce temps chauffer les tomates concassées et réduire en sauce
Hors du feu mélanger les aubergines dans la sauce
Mélanger les aubergines et la sauce tomate

Servir saupoudré de persil haché

Courgettes au vinaigre et à la menthe

Ingrédients :

quelques courgettes
vinaigre de vin
ail
menthe fraîche
huile de tournesol pour la friture

Préparation :

Couper les courgettes non épluchées en cubes

Frire les cubes de courgettes dans un bain de friture jusqu'à ce qu'elles soient dorées
Laisser les courgettes égoutter sur du papier absorbant
Dans un bol mélanger le vinaigre, l'ail coupé en lamelles et la menthe hachée
Mélange de vinaigre de vin, ail et menthe


Menthe fraîche du jardin

Mélanger les courgettes avec la sauce de vinaigre
Pour apprécier les courgettes il est préférable de les laisser macérer quelques heures avant de servir

Poivrons grillés aux câpres et olives

Au  fond courgettes au vinaigre et menthe
Au premier plan aubergines en sauce tomate

Nous mangeons ensemble les plats préparés

Nous terminons le cours en dégustant ce que nous avons préparé ensemble. Renato nous a servi un fromage burrata excellent qui accompagnait bien les contorni.
Burrata


Pour voir tous les cours de cuisine que j'ai suivis chez Renato di Angelis cliquez ici

Buon appetito !