Nombre total de pages vues

jeudi 23 avril 2015

Pêche à la traîne à Canet en Roussillon



Cette pêche rustique est pratiquée depuis toujours à Canet en Roussillon. Son principe consistait à déployer un filet porté par une barque à environ 300 m du rivage et de le hisser ensuite depuis la plage à la seule traction des bras. Cette manoeuvre délicate et très physique nécessitait les efforts conjugués et synchronisés d’environ 200 personnes. Il était en effet indispensable que la poche de mailles reste parallèle au rivage, pour ne pas laisser échapper le poisson. A l’arrivée sur la plage, les nombreuses captures étaient partagées entre les participants qui recevaient leur part ou pignatte.

Aujourd'hui cette pêche à la traîne est organisée pour les touristes pendant les mois d'été.
Les barques catalanes ont déployé le filet que les touristes ramènent sur la plage sous les encouragements des pêcheurs.

Le jour où ma petite fille a participé à cette activité la pêche n'a pas été miraculeuse : juste quelques méduses et mini poissons. Mais les pêcheurs ont quand-même prévu de distribuer du poisson aux participants après tirage au sort.






Ma petite fille était heureuse de ramener un mini poisson à la maison qu'elle a gardé précieusement pendant quelques jours dans une petite boîte au frigidaire. Le malheureux n'a pas survécu.

A une autre occasion la pêche a été un peu plus "abondante" :


mardi 21 avril 2015

Chou fleur au lard et herbes


Voilà une recette dont je savais d'avance qu'en la suivant à la lettre le chou fleur resterait trop cru, mais malgré ça je l'ai exécutée comme indiquée dans le livre de cuisine. J'aime bien le chou fleur cru à manger par exemple avec une sauce dips, mais quand il est servi cuit je veux qu'il soit cuit.

Alors pour cette recette que j'ai bien appréciée je préconise de précuire le chou quelques minutes dans de l'eau salée au lieu de l'enfourner cru.

Ingrédients :

1 chou fleur
100 g de tranches fines de lard fumé
100 g de champignons
1 oignon
1 càs de persil haché
1 càc de thym
1 càx de marjolaine
1 càx de poivre noir grossièrement moulu
une pincée de noix de muscade
2 grosses tomates en tranches
1 càc de basilic séché
50 g de beurre

Préparation :

Préchauffer le four à 200°
Enlever les feuilles extérieures du chou et le laisser entier
Dans la recette d'origine on ne précuit donc pas le chou, mais je conseille de le cuire quelques minutes avant de l'enfourner, sinon il reste trop cru.
Tapisser un plat à gratin beurré avec la moitié des tranches de lard fumé
Couper l'oignon et les champignons en tranches fines
Mélanger le persil haché, le thym, la marjolaine, le poivre et la noix de muscade
Poser les oignons et les champignons sur le lard dans le plat à gratin et verser le mélange d'épices dessus
Poser le chou fleur entier dans le plat à gratin
Couper les tranches de tomates et poser sur le chou fleur
Saupoudrer le chou avec du basilic séché et couvrir le chou avec l'autre moitié des tranches de lard fumé
Poser quelques noix de beurre sur le chou et enfourner le plat 
Quand le lard commence à rissoler ajouter une tasse d'eau chaude et comptez encore environ 20 minutes de cuisson
Le chou doit rester "al dente", mais pas cru !

dimanche 19 avril 2015

Potage aux légumes


Ma mère avait l'habitude de préparer le samedi un potage. Elle préparait son bouillon à base de viande la veille et le laissait frémir à tout petit feu toute la nuit. Je crois que ma soeur en Hollande a gardé la tradition de faire une soupe le samedi. Moi j'en fais quand cela me prend, mais je me demande si je ne vais pas perpétuer cette tradition familiale du samedi. Il y a tant de bonnes recettes de potages, soupes, veloutés, consommés à préparer et surtout à déguster !

En voyant au supermarché un os à moelle je me suis souvenue que ma mère en mettait parfois (pas toujours) quand elle préparait son bouillon de viande. Et c'était mon père qui aimait bien manger la moelle. Moi, cela me faisait grimacer. Elle mettait dans le potage des toutes petites boulettes de viande de porc hachée à laquelle elle ajoutait des épices et des biscottes écrasées. Je me rappelle que parfois je l'aidais à faire les boulettes en roulant la viande entre les mains. Et j'aimais bien manger une boulette crue. Ma mère me l'interdisait car manger de la viande de porc cru n'était (et n'est toujours pas) recommandé. Alors elle m'autorisait d'en manger une, mais pas plus. Elle mettait aussi dans le potage aux légumes des vermicelles. 

J'ai donc acheté cet os à moelle et des plats-de-côtes pour en faire un bouillon bien concentré. On peut utiliser à la place des plats-de-côte du jarret de boeuf. J'ai fait un potage aux légumes tel que ma mère avait l'habitude d'en faire, sauf que je n'ai pas ajouté les boulettes ni des vermicelles.

Ingrédients :

jarret de boeuf ou plats-de-côtes
un os à moelle (en option)
un morceau de chou fleur
quelques carottes
1 poireau
persil
sel
céleri (une herbe à ne pas confondre avec le céleri en branche)

Snijselderij Apium graveolens.jpg
J'en ai planté dans mon jardin

Préparation :

Dans un grand faitout mettre la viande et en option l'os à moelle. Couvrir avec de l'eau froide et porter à ébullition. Dès que l'eau arrive à ébullition, baisser le feu et laisser frémir à couvert le bouillon pendant plusieurs heures, de préférence une nuit entière. Écumer de temps en temps.
quand le bouillon est prêt préparer les légumes :
couper le chou fleur en petits bouquets
couper les carottes en tranches
couper le poireau en fines rondelles (avec un peu de vert)
hacher le persil et le céleri
filtrer le bouillon par une passoire
couper la viande en menus morceaux
dans le bouillon ajouter les bouquets de chou fleur, le poireau et les carottes
ajouter la viande coupée en petits morceaux ainsi que l'os à moelle
saler
laisser cuire le tout jusqu'à ce que les légumes soient cuits
ajouter au dernier moment le persil et le céleri haché


Quand ma mère servait ce potage elle mettait toujours sur la table la bouteille de Maggi, dont on ajoutait quelques gouttes dans l'assiette.

Mon père aimait bien beurrer une tranche de pain et la tremper dans le potage. Je crois que ma mère n'appréciait pas trop ces pratiques. Je ne sais pas si ma soeur se rappelle de ces détails. Elle me le dira quand elle aura lu cet article.

vendredi 17 avril 2015

Cadaqués et Portlligat

Casa blaua
Au moins 1 fois par an je vais à Cadaqués, ce n'est pas loin de chez moi. Et quand j'ai eu de la famille de Hollande l'été dernier nous y avons fait un saut. Cette fois-ci je n'ai pas pris les photos des coins touristiques de Cadaqués qui se trouvent déjà sur mon blog ici. Le but de notre sortie était de visiter Portlligat. En partant de Cadaqués à pied cela prend environ 20 minutes.
Casa Blaua

Cadaqués
A l'heure espagnole nous avons déjeuné à la terrasse d'un restaurant à tapas, qui donne sur le port à la Plaça des Portitxo. 


Presque tous les plats sont accompagnés de patatas bravas. En nous rendant à pied à Portlligat nous avons cherché l'ombre car il faisait très chaud ce jour du mois de juillet.
En arrivant on domine la maison de Salvador Dali avec les têtes sculptées de Salvador et Gala.

Maison de Dali

Nous n'avons pas visité la maison de Dali, car trop de touristes faisaient la queue pour y accéder.
 Nous avons passé un bon moment au petit port de pêche bien paisible. 




Une petite église toute blanche, dont je n'ai pas trouvé le nom, vaut le détour. Au moment de notre passage elle était malheureusement fermée.



 Sous le proche je découvre ce crucifix très sobre.

mercredi 15 avril 2015

Couscous au souris d'agneau


Ingrédients :

250 g de graines de couscous*
25 cl d'eau salée
2 souris d'agneau
2 courgettes
4 carottes
4 petits navets
6 gousses d'ail
4 oignons
1 oignon blanc
1 échalote
50 cl de bouillon de légumes
20 cl de pulpe de tomates
huile d'olive
1 càc de ras-el-hanout
cannelle moulue
2 càs de miel
sel et poivre

Préparation :

Préchauffer le four à 180°
Masser les souris d'agneau avec l'huile d'olive et la moitié des épices, poivrer légèrement, les disposer dans une cocotte allant au four
Enfourner et cuire 2 heures
Au bout d'1 heure, sortir la cocotte, tourner les souris et ajouter les oignons coupés en quatre
Remettre au four 1 heure
Ressortir et badigeonner de miel
Ajouter les gousses d'ail dans le plat et cuire 30 minutes à 180°, puis 30 minutes à 140°
Arroser régulièrement de jus au miel
Après 3 heures de cuisson la viande commence à se détacher de l'os
Pendant le temps de cuisson des souris éplucher tous les légumes, les découper en tronçons ou quartiers
Hacher l'oignon blanc et l'échalote
Faire revenir le tout dans une cocotte avec un peu d'huile d'olive
Lorsque les légumes commencent à dorer, verser le bouillon puis la pulpe de tomates
Ajouter les épices, saler et poivrer
Cuire 45 minutes sur feu moyen, les légumes doivent rester tendres
Verser, 10 minutes avant de servir, les graines de couscous dans un saladier et faire bouillir l'eau salée
La verser sur la semoule, couvrir et laisser gonfler 5 minutes, ajouter une càs d'huile et égrainer à la fourchette
Couvrir et réserver
Déposer, au moment de servir, la semoule, les légumes, les oignons et les souris d'agneau dans un grand plat.
* J'ai utilisé du couscous parfumé aux épices du monde de Tipiak

Recette de Modes et Travaux

lundi 13 avril 2015

Chou pointu aux épices à saté


Ingrédients :

1 càs d'huile de tournesol
2 échalotes coupées en rondelles
300 g de chou pointu coupé en lanières
1 càc d'épices à saté*
un peu de purée de piments
2 càs de seroendeng*

Préparation :

Chauffer l'huile dans une poêle et ajouter les échalotes
Ajouter petit à petit le chou émincé et remuer sur feu vif pendant 5 minutes
Ajouter les épices à saté et assaisonner avec du sel et de la purée de piments
Quand le chou est cuit le servir saupoudré de seroendeng

Cette recette hollandaise est inspirée de la cuisine Indonésienne. Vous trouverez la purée de piments partout dans les supermarchés. *Les épices à saté et le seroendeng se trouvent dans les magasins asiatiques. Vous pouvez faire vous même facilement le seroendeng en regardant cette vidéo (en hollandais), mais avec la liste des ingrédients ci-dessous vous comprendrez aisément :


1 càs d'huile de tournesol
1 tige de citronnelle écrasée
1 càs de cumin en poudre
1 càs de coriandre en poudre
de la noix de coco râpé
une poignée de cacahuètes

J'ai servi le chou avec une cuisse de poulet qui traînait dans le congélateur.

Recette du magazine Allerhande

samedi 11 avril 2015

Omelette aux asperges sauvages

Dernièrement j'ai acheté au marché de Figueras un bouquet d'asperges sauvages. Normalement cela ne s'achète pas, on les cueille dans la nature. Le samedi matin quand je fais de la marche nordique l'épouse de mon prof de marche nordique m'a montré les endroits où l'on peut les cueillir. Je crois que maintenant je saurai bien reconnaître la plante. Elle m'a dit qu'il fallait attendre un peu qu'il pleuve et les asperges sortent ensuite du sol comme par miracle.

Avec mon bouquet acheté au marché j'ai préparé pour la première fois une omelette. On m'a donné une recette avec de l'ail et du persil, mais j'ai voulu les préparer d'abord "nature" pour bien apprécier la saveur des asperges sauvages.

Donc j'ai fait revenir les asperges coupées en morceaux avec un peu d'huile d'olive et j'ai rajouté quelques oeufs battus avec du sel et du poivre.

Si j'ai la chance d'en cueillir prochainement je les préparerai avec de l'ail et du persil.

jeudi 9 avril 2015

Voyage à Naples 2014 - Metropolitana Napoli

Retour à jeudi

Pendant notre séjour à Naples nous avons pris à plusieurs reprises le métro. Les stations que nous avons traversées étaient magnifiques. Le souterrain de Naples contraste avec la vieille ville qui est, il faut l'admettre, sale avec ses containers poubelles qui débordent, les ordures qui traînent dans les rues, les graffitis partout, même sur les églises. Les stations métro sont modernes et impeccables : pas un papier, pas un mégot ou chewing-gum parterre, pas de graffitis, nickel chrome.

Station Università








Station Toledo



Station Toledo



Malheureusement nous n'avons pas eu l'occasion de visiter toutes les stations. 
Par contre, il est possible de faire tous les mardis à 10h30 un "Metro Art Tour", c'est une visite guidée gratuite d'une heure. Vous devez juste acheter un ticket de métro et vous présenter à la station Toledo après avoir passé le tourniquet. Je vous le conseille vivement, car je regrette de ne pas avoir vu toutes les stations qui représentent vraiment un intérêt artistique.
Ci dessous une vidéo que j'ai trouvée sur You Tube de quelques stations de métro de Naples. Attention, ça décoiffe ! Je vous aurai averti.


Voilà, nous sommes arrivés à la fin de mon reportage sur Naples et ses environs. Bientôt je partirai visiter la Sicile et je reviendrai certainement avec beaucoup de nouvelles impressions et des photos bien sûr. A presto !

mardi 7 avril 2015

Purée de pommes de terre à la roquette


Ingrédients :

1,5 kg de pommes de terre épluchées et coupées en morceaux
4 càs d'huile d'olive
4 saucisses
3 grands oignons coupés en rondelles
1 càc d'herbes italiennes séchées (un mélange de marjolaine, origan, romarin, basilic, thym et sarriette)
150 g de roquette

Préparation :

Cuire les pommes de terre dans de l'eau salée
Entre temps dorer dans une grande poêle les saucisses de tous les côtés dans 2 càs d'huile 
Pousser les vers le bord de la poêle et continuer la cuisson pendant 14 minutes
Ajouter au milieu de la poêle les oignons coupés en rondelles et les faire dorer
Ajouter les dernières 5 minutes les herbes italiennes
Égoutter les pommes de terre (garder un peu d'eau de cuisson) et écraser avec les reste de l'huile. Si nécessaire ajouter un peu d'eau de cuisson
Mélanger la roquette à la purée, saler et poivrer
Servir la purée dans l'assiette et couvrir avec la saucisse et les oignons.

Recette du magazine Allerhande

dimanche 5 avril 2015

Voyage à Naples 2014 - Côte Amalfitaine


Jeudi 2 octobre 2014
Positano

Si je regrette une chose c'est qu'on n'ait pu faire la visite de la côte Amalfitaine par bateau. Au mois de septembre les bateaux partent tous les jours, mais nous sommes déjà au mois d'octobre et les excursions en bateau ne se font que le week-end. On a mal calculé notre coup. Nous nous sommes donc rabattus sur le bus, d'où il était impossible de faire des photos en plus les vitres du bus étaient sales. Nous avons fait un arrêt à Positano et avons repris le bus suivant pour nous rendre à Amalfi. La côte amalfitaine est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.


Amalfi est très touristique et il a été difficile de trouver une place sur une terrasse pour manger un bout. Finalement nous n'avons pas été mécontents d'avoir trouvé une table de libre d'une paninoteca juste après de le porche de l'entrée de la ville. J'y ai mangé une excellente frittata aux légumes.  En face j'aperçois une gelateria artisanale qui ne vend qu'un seul parfum de sorbet : le citron. Je me promets d'y faire une halte sur le chemin de retour.

Cathédrale di Sant' Andrea
Avant d'entrer dans la cathédrale on passe par le cloître del Paradiso. C'est l'ancien cimetière des familles riches d'Amalfi, réalisé entre 1266 et 1268.










Madonna dell' Idria


J'ai reconnu S. Dionisio, car je l'ai déjà rencontré à Montmartre à Paris :

Saint Denis à Montmartre
Cet homme décapité qui tient sa tête dans les mains est St.-Denis. Selon la légende il aurait marché encore plusieurs kilomètres avec sa tête dans les mains après avoir été décapité !




Les dernières naissances sont affichées dans l'église.



Après cette visite impressionnante de la cathédrale nous continuons notre visite d'Amalfi. La côte amalfitaine est renommée pour ses citrons qu'on trouve sous toutes les formes dans les boutiques : savons, faïence, bibelots et bien sûr du limoncello. Un ami italien m'a donné sa recette du limoncello que vous trouverez ici.







A la fin de notre visite je commande mon sorbet au citron à la toute petite gelateria qui ne vend que du sorbet au citron et que j'avais déjà localisé le matin. C'est bien parce qu'il ne vend qu'un seul parfum que j'ai choisi d'acheter mon sorbet là bas. On vous sert le sorbet dans un citron. Je n'ai jamais mangé un sorbet au citron aussi bon. Le propriétaire m'a expliqué qu'il faisait le sorbet lui-même avec des citrons de son jardin. J'ai demandé s'il voulait bien poser pour ma photo que je mettrais sur mon blog. Quand j'ai dit cela il m'a rendu mon argent car bien content que je lui fasse de la publicité. Purtroppo je n'avais pas noté le nom de son commerce, mais je peux vous indiquer qu'il se trouve en passant sous la Porta della Marina dans la petite rue au fond à gauche avant d'arriver sur la place de la cathédrale. En faisant des recherches sur tripadvisor je crois pouvoir dire que le commerce s'appelle Sporta Marina, vu les commentaires laissés par les clients qui correspondent à mon expérience.


Il est temps de rentrer à Sorrento où nous prenons le train pour Naples.
Sorrento
La terrasse du bar occulte pratiquement l'entrée de cette église à Sorrento.
Arrivés à Naples nous allons manger chez Steak Tandem où nous avions déjà très bien dîné quelques jours avant.
Vous reconnaîtrez certainement le serveur si vous êtes lecteur fidèle de mon blog.

Ce soir j'ai commandé une viande de boeuf au whisky et herbes de Provence préparée devant moi.


On m'a servi des quantités énormes de viande, car après ces 4 tranches de viande de boeuf j'ai eu droit à encore une tranche supplémentaire ! Je peux vous recommander ce Menù Oban, Oban étant la marque de whisky utilisée.

Belle pâtisserie avec une petite fraise délicieuse

Dernière pâtisserie de mes vacances à Naples ! Eh oui, notre séjour se termine. Le lendemain nous prenons l'avion de retour. Et dès mon retour j'attaquerai un régime pour perdre les kilos pris avec toutes ces bonnes pâtisseries. Mais mon reportage n'est pas encore terminé, je dois vous montrer encore quelques magnifiques stations de métro de Napoli.

A suivre ...